26. sept., 2020

Pétition sur change.org

PETITION

                                                                     

Réformer le monde du travail et la santé au travail.

 Destinataires :

Président de la République : Mr Emmanuel MACRON,

Premier Ministre : Mr Jean CASTEX,

Ministre du Travail : Mme Elisabeth BORNE,

Ministre de la Santé : Mr Olivier VERAN

 

Page facebook dédiée : Pétition : Réformer le monde du travail et la santé au travail (sur cette page, toute personne pourra y apporter ces idées et suggestions)

 

BURN OUT = MON PARCOURS DU COMBATTANT

J’ai 57 ans. Ma carrière de 38 ans dans la même entreprise ORANGE a connu les dix dernières années un parcours professionnel parsemé de périodes douloureuses et une souffrance au travail insupportable en étant en première ligne du fait de mon mandat de déléguée du personnel à l’époque. Cette souffrance dans un univers professionnel inhumain et un mur d’incompréhension administrative, finit par se solder par un BURN OUT, concrétisé par une tentative de suicide sur mon lieu de travail le 26/04/2011 (ce même jour, un collègue de Bordeaux s’est immolé par le feu sur son lieu de travail). Moi, si je puis dire, la mort n’a pas voulu de moi et donc depuis 8 ans, je suis en état de SURVIE, car il faut savoir que ma VIE n’a jamais repris un cours normal.

Après un congé longue maladie, j’ai repris le travail en 2013 mais je n’ai jamais pu reprendre à temps complet. J’ai subi deux autres accidents du travail, l’un en 2015 et le dernier le 05/01/2018, suite à une énième réorganisation du lieu de travail qui n’était plus en adéquation avec mon état de santé malgré l’octroi d’une RQTH (reconnaissance de qualité de travailleur handicapé) que l’entreprise n’a jamais prise en compte et malgré les recommandations de la médecine du travail et du CHSCT. Depuis janvier 2018, je n’ai toujours pas repris le travail. Ma vie est devenue un parcours du combattant entre :

-          Arrêt maladie sans cesse renouvelé,

-          RDV médicaux divers (Psychiatre, CMP, Souffrance et Travail, magnétiseur, hypnothérapeute, CHU et j’en passe)

-          Expertises médicales,

-          RDV avec avocats, assistance juridique…

-          Sport (en salles et marche nordique)

C’est pourquoi, je ne pense pas faire une erreur en racontant au grand jour ces années de souffrance, de solitude, de meurtrissures et surtout comment j’ai mené ce combat pour aller mieux aujourd’hui et tenter de me reconstruire, tourner la page et avancer. J’ai raconté mon parcours dans un ouvrage  paru en décembre 2019 : « Burn-out : Plus jamais ça ! » chez Fauves Editions afin de me libérer de ce qui me pèse tant depuis toute une décennie.

Malgré tout, il s’avère que l’année 2019 a été l’année de la renaissance et de la reconnaissance car :

-          Le 3ème accident du travail du 05/01/2018, que j’ai décidé de contester (ce que je n’avais pas fait pour les deux précédents) auprès du Tribunal Administratif de Caen le 25/09/2018, l’a enfin été le 04/10/2019.

-          J’étais Partie Civile dans le procès de Didier Lombard (ex PDG) qui a ENFIN eu lieu (10 ans après les faits de « management par la terreur ») du 06/05 au 11/07/2019, avec le délibéré le 20/12 condamnant les prévenus à la peine maximale. ENFIN LA JUSTICE RECONNAISSAIT CE QU’ON AVAIT SUBI : HARCELEMENT INSTITUTIONNEL.

Ce sont ces différents éléments qui me permettront de panser mes plaies et douleurs, de pouvoir enfin tourner la page de cette décennie de souffrance inouïe, d’incompréhension à tous les niveaux.

Et surtout, ce qui m’aidera à me reconstruire, c’est de me rendre utile pour éviter que cela ne recommence dans mon entreprise et ailleurs, car tous les domaines professionnels sont concernés par les suicides (policiers, hôpitaux, agriculteurs…) et il faut que cela cesse un jour. Si je peux apporter mon expertise du vécu d’une décennie de burn-out pour que les choses avancent et que cela empêche d’autres personnes de vivre le même chemin de croix, ce sera là aussi une belle reconnaissance qui m’aidera à avancer. Pourquoi ne pas devenir PATIENT-EXPERT.

Mon ouvrage est aussi un moyen pour moi de rendre hommage à mes collègues qui n’ont pas eu comme moi la chance de SURVIVRE à ce cataclysme psychologique et de dire à leurs familles que le décès de leur proche n’a pas servi à rien malgré leur terrible douleur.

A la fin de mon ouvrage, j’ai lancé un appel à Emmanuel Macron à créer au plus vite un GRENELLE DES CONDITIONS DE TRAVAIL, car il est grand temps que les choses changent.

En effet, il faut que :

-          le burn-out soit reconnu comme maladie professionnelle

-          les soins médicaux liés à cette pathologie soient mieux pris en charge car combien de visites médicales ne sont pas remboursées,

-          l’HUMAIN devienne le CŒUR de la ligne managériale des entreprises,

-          animer des conférences et organiser des groupes de paroles pour aider les personnes qui vivent la même chose mais qui ne savent plus que faire,

-          surtout faire de la prévention…

Il faut absolument redonner du sens à des salariés qui ne voient plus le bout du tunnel. L’ASPECT HUMAIN ayant tendance à être relégué aux oubliettes, il vaudrait mieux qu’il devienne le leitmotiv de tout directeur digne de ce nom en mettant en œuvre très vite des actions de DETECTION en amont, de PREVENTION, de GUERISON et surtout de REPARATION.

La vie en entreprise doit passer par des principes à mettre en place et à respecter à la lettre :
- La protection des droits des salariés

- La protection de la liberté individuelle

- La protection de la dignité de l’individu

- La protection contre la violence psychologique

L’entreprise doit prendre conscience que le lieu de travail doit redevenir un lieu d’épanouissement et non de destruction du salarié. La réorganisation de services devrait se faire en concertation et réflexion avec le personnel pour une meilleure préparation aux changements et un meilleur vécu de la situation.

Aujourd’hui, il est urgent de prendre conscience du monde professionnel que nous laissons à nos enfants qui est devenu invivable, inhumain, intolérable. Ma fille a 17 ans et je voudrais que, quand elle rentrera dans le monde du travail dans les 5 ans qui viennent, elle puisse travailler dans des lieux et des conditions humaines. Est-ce demander la lune  que demander cela ? Je ne crois pas. Il est grand temps que les temps changent et j’espère que le procès médiatique et exemplaire de l’ex-PDG d’Orange qui a eu lieu en 2019 permettra d’ouvrir une grande porte sur cette prise de conscience et que le changement et des améliorations vont voir très rapidement le jour et que des décisions radicales seront prises dans ce sens.

Un salarié sera enfin considéré comme un ETRE HUMAIN et non plus comme un pion sur un échiquier avec un numéro de matricule impersonnel. Enfin, il faudrait que les mentalités évoluent afin qu’une personne en souffrance puisse pouvoir le dire sans avoir peur des retombées éventuelles.

Il est clair que la COVID qui sévit actuellement repousse au second plan toute cette réflexion mais peut-être que la pandémie que nous vivons va rebattre les cartes du monde du travail et de la santé au travail.

Le monde du travail est devenu tellement violent et destructeur, toutes entreprises confondues qu’il est en effet grand temps d’agir et je pense que le vécu de salariés sera essentiel pour la mise en place de cette réforme.

Vous ne pouvez laisser le monde du travail continuer à se gangrener de la sorte : travailler plus, avec moins de personnel et encore moins de moyens. Que faites-vous donc de la non-assistance à personnes en danger car ce qu’il s’est passé à France Télécom il y a 10 ans s’est multiplié par 1000 en 10 ans.

IL VOUS FAUT AGIR TRES VITE ET EFFICACEMENT.

IL VOUS FAUT REHUMANISER LE MONDE DU TRAVAIL ET REDONNER DU SENS AU TRAVAIL.

IL FAUT VOUS ATTAQUER A LA MISE EN PLACE D’UNE PREVENTION HORS NORME AFIN QUE LE TRAVAIL NE TUE PLUS.

J’espère que cette pétition retiendra toute l’attention de nos dirigeants qui en seront destinataires et que nous pourrons échanger sur ce sujet de société BRULANT ET URGENT. Il est plus que grand temps d’AGIR car je le redis :

PLUS JAMAIS CA ?