27. déc., 2019

20/12/2019 : Délibéré procès Lombard

Ce 20/12 sera à marquer d'une pierre blanche car enfin nous allions connaitre le verdict du procès dont nous attendions le délibéré depuis le 11/07. Ce matin là, contre toute attente, je me sens plutot sereine car je ne voyais pas comment le verdict pourrait acquitter les 7 prévenus.

Dès 9h00, nous nous retrouvons sur le parvis avec les syndicats, les parties civiles et nous accèdons au tribunal. Quelle drole d'impression de se réapproprier les lieux où tant de choses ont été dites six mois plus tot. Tous les médias sont là avec une foret de micros et caméras tous azimuts : bref, on se croirait au Festival de Cannes. La salle d'audience est au complet, la sonnerie retentit, tout le monde se lève et la Présidente du Tribunal nous fait un bref résumé du délibéré d'une dizaine de pages sachant que le délibéré officiel en compte 345. Elle-même et ses deux assesseurs nous ont lu ce résumé à trois voix

Quel soulagement, bonheur, frisson quand l'heure de vérité tombe, avec plusieurs fois le mot COUPABLE et surtout l'énoncé des peines.

Par ces motifs ont été déclarés coupables :

- Didier Lombard, Olivier Barberot, Louis-Pierre Wenes condamnés chacun à 1 an d’emprisonnement dont 8 mois avec sursis et 15 000 € d’amende

- Mesdames Dumont et Boulanger, Messieurs Moulin et Cherouvrier chacun à 4 mois de prison avec sursis et 5000 € d’amende

- France Télécom condamné à 75 000 € d’amende (la peine maximale 5 x 15 000 €)

Puis il y a eu énumération des indemnisations. Au niveau civil, les condamnés devront verser plus de 5 millions d’€. Ouf, le verdict est enfin tombé et cela aurait été grandiose de les imaginer partir en prison le soir même et de les voir passer les fêtes derrière les barreaux mais ce ne fut pas le cas. Quand commencera leurs peines de prison : MYSTERE? Quoiqu'il en soit, les peines aussi ridicules soit-elles sont tout de même les peines maximales dont on devra s'en contente.

Ensuite, s'en est suivi des interviews à la sortie de la salle d'audience et une conférence de presse dans laquelle je suis intervenue en dernier et j'ai demandé à ce que l'on fasse une minute de silence en mémoire de nos collègues décédés qui j'espère de la-haut ont pu savourer cette belle victoire et ce combat que nous avons mené pour eux, à leur mémoire.

Que dire de Mr Didier Lombard qui a trouvé le moyen de faire appel du verdict démontrant encore une fois comme il l'a fait pendant les deux mois et demi de procès qu'il est encore dans un DENI TOTAL. C'est inacceptable, un tel comportement est honteux, injurieux, une fois de plus inhumain et encore dégradant et insultant pour nous les victimes.

Je retiendrais de ce procès la belle aventure humaine que j'ai vécu avec les autres parties civiles, les syndicats, les avocats, le personnel judiciaire, les associations d'aide aux victimes : Les Ateliers du Travail, ASDPRO, FNATH.

Maintenant je n'ai qu'une envie à l'aube de cette nouvelle année et nouvelle décennie qui s' approchent à grands pas, que 2020 soit l'ère de la renaissance vers de nouveaux horizons et de pouvoir tourner la page de toute cette décennie de souffrance humaine.

Tout reste à faire pour que nous puissions dire "PLUS JAMAIS CA", il faut la création immédiate d'un GRENELLE DES CONDITIONS DE TRAVAIL car il faut se bouger pour que le monde du travail change et surtout se REHUMANISE.