21. mai, 2018

Derrière les mots d’Alain Souchon

Un nouvel extrait en introduction du livre :
 
Derrière les mots d’Alain Souchon
 
« Mais Béatrice est un peu une exception. »
 
« Donc c'est très touchant pour moi, je me rends pas compte mais je vais regarder tout ça, ce sont des souvenirs et tout, quand je faisais du cinéma quand j’étais petit. » (en arrivant à l’exposition)
 
« On vous remercie. Vous êtes gentils tous. On embrasse Béatrice Pannier, sa fille. »
 
« Mais écoutez, c'est moi qui suis touché et flatté du travail de Béatrice. Ca fait longtemps qu'on se connaît. »
 
« Cela fait 30 ans que l’on se connait, on est content de se voir. »
 
«  C’est gentil, ça me touche beaucoup. Ah oui, tu veux pas me faire une photo de tous ses livres. J’en ai quelques-uns, mais je ne les ai pas tous. Ah t’es gentille. » (les livres de sa maman écrivaine Nell Pierlain)
 
« On nous propose d'être Chevalier des Arts et Lettres, des trucs comme ça, c'est très touchant. Mais rien ne vaut la passion et la gentillesse, une vie entière sur nos vies, sur notre travail professionnel et tout. C'est très émouvant. J’ai une vie pleine de récompenses, vraiment j'ai eu de la chance et je remercie Béatrice. »
 
« Ce qui est important c'est d’applaudir Béatrice. »